Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil du site > Dans les régions > Pays de la Loire > Laval - Une rentrée sous le signe de (...)

Enregistrer au format PDF

Laval - Une rentrée sous le signe de la continuité…le mépris ministériel !

mercredi 5 septembre 2018

Enregistrer au format PDF
< Retour à la carte des régions

Le lundi 3 septembre, en marge de la visite d’E.MACRON et de J.M.BLANQUER en Mayenne, le Ministre de l’Agriculture était également présent. Bien sur, c’était également, ce jour, la rentrée dans l’enseignement agricole…pour plus de 800 jeunes en formation dans les établissements publics du département.
Mais S.TRAVERT n’a, une nouvelle fois, pas souhaité rencontrer les personnels de son propre ministère, de l’enseignement agricole public.

Alors que les établissements publics subissent à cette rentrée les réformes gouvernementales (réforme du lycée, de l’apprentissage et de la voie professionnelle) et le manque de moyens (cours non financés, options non financées, AESH de l’enseignement agricole sous-payés, absence de médecine de prévention pour les agents…), les agents des deux lycées agricoles publics du département apprécieront la démarche de leur Ministre de tutelle.

Si une délégation du Snetap-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire , premier syndicat représentant les personnels de l’EAP EAP Enseignement Agricole Public
ou
Emploi d’avenir professeur
a bien été reçue ce jour en Préfecture de la Mayenne ce n’est que par un membre de son cabinet, M. FERREIRA et par M.NENON, chef du SRFD SRFD Services Régionaux de la Formation et du Développement des Pays de la Loire.

M.FERREIRA est Directeur adjoint du Cabinet du Ministre, mais il n’est AUCUNEMENT en charge des questions d’enseignement et s’est borné à défendre l’engagement (sic) de S.TRAVERT pour l’enseignement agricole public (re-sic) et ne s’est engagé qu’à faire remonter les questions.

Alors que le Ministre rencontrait à plusieurs reprises des représentants de la profession agricole, des élu.es du territoire… il n’a pas eu à sa disposition même 10 minutes pour échanger avec les représentants des agents de son Ministère.

Le mépris….encore et toujours