SNETAP-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public

Accueil > Nos Actions > Les Communiqués > 1ère rencontre avec le Ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté (...)

1ère rencontre avec le Ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire (MASA)

jeudi 26 mai 2022

Enregistrer au format PDF

Le nouveau Ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire, Marc FESNEAU, a reçu ce mercredi matin l’ensemble des organisations syndicales du Comité Technique Ministériel (CTM CTM Comité technique ministériel ).

Dans son propos introductif il a tenu à faire part de l’importance majeure qu’il accorde au dialogue social. Il sera le ministre « de l’écoute et du dialogue, en interne et surtout avec nous ».

Il sait que de grands dossiers sont à conduire et organisera avant l’été des bilatérales avec chaque organisation syndicale avant le grand rendez-vous de rentrée au CTM CTM Comité technique ministériel budget.

Il fait part aussi de sa connaissance du monde agricole et de sa reconnaissance pour tous les agents de l’enseignement agricole. Il nous remercie, l’ensemble des agents du ministère, pour notre engagement compte tenu des crises que nous traversons (COVID, Ukraine, aléas climatiques, grippe aviaire…). Il souhaite s’appuyer sur tous les agents dans l’intérêt du service public.

S’en suit une longue liste à la Prévert de chantiers à conduire et de priorités dont :

• la souveraineté alimentaire, volonté appuyée du président Macron et de la 1ère Ministre ;

• l’adaptation des pratiques agricoles et forestières en lien avec les enjeux climatiques, de recherche et d’innovations, le nécessaire accompagnement des professionnels ;

• la PAC PAC Politique Agricole Commune , le FEADER et le chantier du transfert aux régions régions  ;

• le pouvoir d’achat et le futur chèque alimentaire ;

• la sécurité alimentaire et le renforcement nécessaire des contrôles ;

• les visites sur le terrain, dans les établissements et organismes (il cite les CFAA-CFPPA CFPPA Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole
(formation continue pour adultes)
) ;

• les élections professionnelles et l’importance de leur bon déroulement.

Après cette énumération, le co-secrétariat du SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire pour la FSU, première organisation du ministère, prend la parole, au titre du SNETAP-FSU et du SNUITAM-FSU.

Retrouvez ici la déclaration de la FSU.

Notons que le Ministre prend note de certains points soulevés dans la déclaration.

Après les prises de parole de chaque OS OS Organisations Syndicales , il apporte quelques remarques et réponses.

Parmi les points à retenir :

• il a bien identifié le problème lié au blocage des négociations du protocole CFAA-CFPPA et s’engage à ouvrir le chantier et « à faire le mieux pour faire avancer les négociations sur le cadre salarial » ;

• concernant le ministère « suiveur de l’Éducation Nationale » comme le SNETAP-FSU l’a dénoncé, il dit « vouloir rencontrer rapidement son homologue de l’EN EN Éducation nationale , afin de cadrer ensemble les réformes » ;

• il compte sur nous et voir avec nous pour faire avancer les sujets de l’installation agricole en lien avec la promotion de l’enseignement agricole et accordera un intérêt particulier à la filière forestière très touchée par la crise climatique ;

• il rappelle les grands principes qui vont guider la souveraineté alimentaire qui pour lui sera atteinte avec l’innovation, la recherche, l’enseignement, la formation et l’accompagnement. Mais « elle ne sera pas au détriment de la lutte contre le réchauffement climatique » ;

• il annonce (après vérification de sa capacité à mobiliser la réserve ministérielle dans les 3 semaines qui précédent les élections législatives) une visite dans un établissement public (nous lui faisons bien préciser qu’il s’agira d’un établissement public, ce qu’il confirme !)

• Enfin, parmi les grands chantiers à ouvrir, il propose la mise en place d’une réflexion « quels moyens et quelle organisation pour faire face aux crises multiples, quel dialogue social pour accompagner les agents et réduire les situations de stress ? ». C’est ainsi qu’il conclut son propos et cette rencontre.

Est-ce le signe qu’il a entendu de plusieurs voix, les difficultés que traversent les agents publics de son ministère dans l’exercice de leur fonction ?

Une première rencontre à l’écoute, très consensuelle mais les grands sujets restent à ce stade sans réponse !

Ainsi, même si le SNETAP-FSU a longuement exposé la situation de l’EAP EAP Enseignement Agricole Public
ou
Emploi d’avenir professeur
malmené depuis plusieurs années et a exposé la nécessité d’un collectif budgétaire :

• aucun mot sur les moyens et le projet de loi de finances 2023 alors que nous savons que les ministères sont en pleine conférence financière ;

• aucun mot sur sa volonté de défendre un budget à la hauteur des défis à relever ;

• aucun mot sur le 7ème schéma de formation et le projet stratégique pour l’EA ;

• aucun mot sur le problème d’attractivité du métier et les conditions de travail dégradées de l’ensemble des agents ;

• aucun mot sur la nécessaire revalorisation des salaires dans la Fonction Publique...

Après cette première rencontre virtuelle, rendez-vous est pris pour une bilatérale avant l’été où le SNETAP-FSU ne manquera pas de revenir sur les sujets qu’il n’a pas pu ou pas voulu aborder.

Le SNETAP-FSU sera également au rendez-vous des mobilisations afin que les urgences et défis auxquels nous sommes collectivement confrontés, trouvent des solutions à leurs mesures, en rupture avec le quinquennat qui vient de s’achever.

Paris, le 25 mai 2022