SNETAP-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public

Accueil > Nos Actions > Archives > 2005-06 - Archives > 2006 - Action contre le CPE > 28 mars 2006 : une mobilisation d’une intensité rare contre le (...)

28 mars 2006 : une mobilisation d’une intensité rare contre le CPE

mardi 28 mars 2006

Enregistrer au format PDF

Une mobilisation d’un niveau rarement atteint

Mobilisés déjà depuis plusieurs semaines, les personnels de l’enseignement agricole public ont répondu « Présent ! » en grand nombre dans l’immense mobilisation contre le CPE CPE Conseiller Principal d’Éducation que le pays a connue ce mardi 28 mars 2006.

Plus de 7000 manifestants à Agen
Titre de l’article : « Gros succès pour Villepin... Il mobilise 7000 personnes ! »

Les chiffres du ministère sont éloquents : près d’un agent de l’enseignement agricole public sur quatre était en grève et dans l’action.

Parmi les régions régions les plus actives, on note la Bretagne, la Corse, le Languedoc-Roussillon, le Limousin, les Pays-de-la-Loire où plus d’un agent sur trois était en grève.

Parmi les agents de l’État, les ATOS se sont particulièrement mobilisés en Languedoc-Roussillon, en Corse et en Bretagne ; les personnels de Vie Scolaire en Lorraine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon (plus de 60% de grévistes dans chacune de ces trois régions) ; les enseignants en Corse, Bretagne et Basse-Normandie.

La mobilisation a été moins importante parmi les agents en contrat avec les EPL EPL Établissement Public Local , mais les chiffres ne sont pourtant pas négligeables, notamment parmi les plus précaires d’entre eux, parmi qui le taux de grévistes dépasse les 40% dans les régions Centre, Pays-de-la-Loire et Languedoc-Roussillon.

En fait, la mobilisation a été bien plus importante, puisque les grévistes n’ont pas été décomptés dans les lycées fermés ce jour-là.

Le gouvernement et le ministère de l’agriculture doivent tenir compte de cette réalité !

Pourquoi n’a-t-il pas compris (en consultant le site du Snetap-FSU, par exemple) que le mouvement montait en puissance jour après jour, semaine après semaine ?

Plus que jamais, le retrait du CPE est notre combat à tous !

Le Snetap-FSU le réclame solennellement, par un communiqué du secrétariat général...


Petit tour de l’enseignement agricole public dans l’action

En zig-zag, en fonction des informations qui nous ont été communiquées. Continuez à nous informer.

  • LEGTA LEGTA Lycée d’Enseignement Général et Technologique Agricole d’Obernai (67) :
    18 grévistes ce matin à 10 h 30, c’est une mobilisation exceptionnelle !
  • LPA LPA Lycée Professionnel Agricole de Ribécourt (60) :
    Une dizaine d’élèves sont partis manifester à Compiègne ; organisation au CDI CDI Contrat à durée indéterminée d’une table ronde, à 9 h 45 une dizaine de personnes participent.
  • EPL de Marmilhat (63) :
    Très peu d’élèves. 50 % de grèvistes au CFA CFA Centre de Formation d’Apprentis , 100 % chez les Tos titulaires aux cuisines, 100% des Assistants d’Education. Réunion demain mercredi 29 à 8 heures pour envisager la suite de l’action.
  • LPA de Dunkerque (59) :
    50% de grévistes parmi les enseignants, 100% en cuisine, 40% parmi les formateurs.
  • LEGTA d’Yvetot (76) :
    40% de grévistes parmi les enseignants, 50% en vie scolaire. Plus d’une centaine d’élèves se sont rendus à la manifestation à Rouen, à 10 h 30, rejoindre le cortège
    vraiment très impressionnant où étaient rassemblés environ 40000 à 50000 manifestants lycéens, étudiants, salariés du public et du privé.
  • LEGTA de Quétigny (21) :
    Lycée bloqué aujourd’hui par les élèves. Une bonne partie des collègues sont en grève. AG des personnels aujourd’hui à 10h, manif cette après-midi.
  • LEGTA d’Objat (19) :
    95% des élèves sont absents. Barrage filtrant organisé par les élèves et étudiants à Objat.
  • LEGTA de Ste-Livrade (47) :
    Les entrées des bâtiments et celles du lycée sont bloquées ; barrage filtrant sur la route ;

    Le lycée ayant été fermé par décision du directeur, il n’y a officiellement pas de grévistes. Mais la participation à la manifestation à Agen était importante (cf. photo en haut de page).
  • LEGTA de Guingamp (22) :
    79% de grévistes à 16 heures ; lycée mort et un car à la manif à Saint Brieuc.
  • LEGTA de Nevers (59) :
    30 élèves en grève le matin, mais l’après-midi, tous (sauf une classe de BTSA BTSA Brevet de Technicien Supérieur Agricole 2ème année) ont débrayé faisant grève sur place pour les secondaires ou pour aller à la manifestation à 15h à Nevers.
  • CFPPA CFPPA Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole
    (formation continue pour adultes)
    de Cornil (19)
     :
    90% des formateurs sont en grève.
  • LEGTA de Fontaines (71) :
    pour la première fois depuis 15 ou 20 ans, il y a eu 12 grévistes le matin soit 6 ATOSS ATOSS Agents administratifs, techniciens, ouvriers, de service et de santé et 6 enseignants !
  • LPA d’Hennebont (56) :
    Plus de 75% de grévistes au LPA, plus de 50% au CFA.
  • LEGTA de Pau (64) :
    Grande mobilisation : le lycée était quasiment vide. La grève a été suivie par l’ensemble des personnels avec 61% de grévistes. Les élèves ont largement participé à la manif.
  • LPA de Château-Gontier (53 :
    63 % de grévistes chez les personnels (70% chez les profs), 80% d’élèves absents.
  • LEGTA de Saint-Herblain (44) :
    A la manifestation du 28, plus de 350 personnes autour du char anti-CPE : un tracteur et une remorque (mis à disposition par la Confédération Paysanne) au milieu de 60 000 manifestants au centre de Nantes : une attraction et une démonstration de force.
    Bravo aux jeunes très mobilisés et au personnel de l’établissement qui a fait exploser les chiffres de grévistes le mardi 28 mars : 100% en restauration, 80 à 90% dans tous les autres secteurs. De l’inédit !