SNETAP-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public

Accueil > Les Dossiers > Enseignement supérieur > CNESERAAV > Séances du CNESERAAV > CNESERAAV du 25 mai 2022 - Déclaration liminaire de la FSU

CNESERAAV du 25 mai 2022 - Déclaration liminaire de la FSU

mercredi 25 mai 2022

Enregistrer au format PDF

Après la nomination de Monsieur Fesneau à la tête du nouveau Ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire nous attendons maintenant les premiers échanges avec lui, qui commencent dès ce matin avec les élu.es au CTM CTM Comité technique ministériel , pour appréhender sa feuille de route pour l’agriculture, la forêt, l’alimentation et l’enseignement agricole technique et supérieur, et plus globalement pour le monde rural. Nous espérons simplement qu’il aura pris, comme l’ensemble du gouvernement, la mesure des défis à relever.

« La politique que je mènerai dans les cinq ans à venir sera donc écologique ou ne sera pas  », c’est par ces mots que le Président de la République a lui même qualifié la ligne de son nouveau quinquennat.
Cette parole forte exige maintenant des actes forts et dans les plus brefs délais alors que les défis climatiques, environnementaux et alimentaires n’ont jamais été aussi prégnants.
Si nous constatons avec satisfaction la prise en compte du concept de souveraineté alimentaire dans l’intitulé du nouveau Ministère, ce changement de nom ne suffira pas à lui seul à changer de ligne.
Pour sa part la FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire porte depuis de nombreuses années la nécessité de revoir les modes de production, de transformation et de commercialisation des produits agricoles. Nous pensons que pour réussir cette transition des actes concrets doivent être posé dès aujourd’hui.

Parmi ces actes concrets nous attendons que l’Enseignement supérieur et la Recherche publics soient renforcés. Ils sont des outils indispensables aux transitions agroécologiques et à la sécurité alimentaire.

Les attentes des jeunes de notre pays en général et des étudiant.es de l’enseignement agricole en particulier sont très fortes sur le sujet et nous ne pouvons plus ignorer.

Le service public doit être renforcé. Les attaques que nous avons subi ces cinq dernières années ne sont pas compatibles avec l’ambition écologique et sociale affichée par le Président Macron, et exigent donc un changement de cap.

Il faut donner les moyens réels à l’enseignement public. Pour cela le budget 2023 devra être à la hauteur des objectifs fixés par le Gouvernement. Mais d’ores et déjà il faut commencer par le rappel des retards, car ces dernières années il y a eu quelques annonces mais peu de concrétisation de ces annonces.

Les cadeaux à l’enseignement privé doivent cesser. Nous vous demandons par exemple un rappel à l’ordre de la nouvelle école UniLaSalle qui tente depuis plusieurs mois le débauchage d’enseignant.es vétérinaires des ENV ENV École nationale vétérinaire avec une accélération récemment des signalements par nos collègues.

La FSU invite le nouveau Ministre à présenter rapidement au CNESERAAV CNESERAAV Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche agricole, agroalimentaire et vétérinaire ses objectifs pour l’enseignement supérieur et la recherche.

  • Déclaration à télécharger :
    Déclaration liminaire FSU CNESERAAV 5mai22

Retrouvez le Compte-Rendu de la séance : L’essentiel du CNESERAAV du 25 mai 2022