Accueil > Nos Actions > Les Audiences > COVID 19 - Le Snetap-FSU auditionné par le Sénat

COVID 19 - Le Snetap-FSU auditionné par le Sénat

mardi 28 avril 2020

Enregistrer au format PDF

Dans le cadre de la crise de Covid-19, la Commission de la Culture, de l’Education et de la Communication du Sénat a mis en place un groupe de travail sur l’enseignement agricole. Dans le cadre de ses travaux la Commission a souhaité auditionner le Snetap-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire . Cette audition a eu lieu en visioconférence, le lundi 27 avril à 17h.

Étaient présent.es pour la Commission culture : Céline BRULIN, Nicole DURANTON, Jacques GROSPERRIN, Antoine KARAM (Présidence), Marie-Pierre MONIER, Pierre OUZOULIAS et Jean-Yves ROUX.

Étaient présents pour le Snetap-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire  : Frédéric CHASSAGNETTE et Olivier BLEUNVEN

Monsieur KARAM, nous informe que cette expertise donnera lieu à la publication d’un rapport sur la situation spécifique de l’Enseignement agricole dans cette crise sanitaire et annonce une audition de Didier GUILLAUME, par la Commission, sur le sujet, le 7 mai prochain.

Interrogé par les sénateur.rices le Snetap-FSU, a d’ailleurs regretté ne pas avoir été entendu ou reçu par le Ministre ou son Cabinet depuis le début de la crise.

Cette auditions était l’occasion pour les membres de la Commission d’interroger le premier syndicat de l’Enseignement Agricole Public sur la situation des usagers et des personnels pendant le confinement (suivi pédagogique, réorganisation des examens, gestion des périodes de formation en milieu professionnel …) et face à l’annonce de la réouverture des établissements scolaires le 11 mai.

Le Snetap-FSU a rappelé que si sur beaucoup d’éléments les difficultés engendrées par la crise sanitaire et le confinement dans l’enseignement agricole sont identiques à celles des élèves et des personnels de l’Education nationale, des particularités doivent être signalées, et particulièrement en ce qui concerne le déconfinement.
… des internats, des réfectoires avec 3 repas par jour, des situations d’enseignement en atelier ou en extérieur, des publics très différents (élèves, étudiant.es, apprenti.es, stagiaires de la formation continue) au sein des EPL EPL Établissement Public Local , des bassins de recrutement très larges, un manque de personnels de santé et de service sociaux … un ensemble d’éléments qui posent d’énormes difficultés et qui au regard des préconisations des professionnels de santé ne semblent pas permettre d’envisager une reprise le 11 mai.

C’est pour cette raison que le Snetap-FSU défend l’idée d’une réouverture au mieux début juin, afin de régler sereinement l’ensemble des difficultés qui se posent pour le retour en sécurité des personnels et des élèves.

Paris, le 28 avril 2020.