SNETAP-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public

Accueil > Métiers > Enseignant.e du Secondaire > Non titulaires, actualités > ACEN, ACR, vacataire, CCP nationale > Concours enseignant.es 2023, les options ouvertes

Concours enseignant.es 2023, les options ouvertes

jeudi 29 décembre 2022

Enregistrer au format PDF

Attention changement de dates pour les épreuves d’admissibilité et d’admission des épreuves de concours externe : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf...

  • Les épreuves d’admissibilité sont avancées de près d’un mois : les 14 et 15 février et non pas les 8 et 9 mars 2023 !
  • Les épreuves d’admission auront lieu à partir du 3 avril et non du 30 mai 2023.

Étape 2 : la publication du nombre de postes

Étape 1 : ouverture des options

Les inscriptions s’effectueront par internet sur le site https://www.concours.agriculture.gouv.fr du 4 octobre au 3 novembre 2022 à minuit (heure de Paris) pour les concours externes et du 9 novembre 2022 au 8 décembre 2022 à minuit (heure de Paris) pour les concours internes. La date limite de dépôt des pièces justificatives est fixée au 22 décembre 2022 pour les concours internes.

PCEA
Concours externeConcours interne
Option et nombre de postes Physique-Chimie : 8

ESC ESC Éducation socio culturelle  : 10
Physique-Chimie : 3

ESC : 5
Total : 18 8
PLPA
Concours externeConcours interne
Option et nombre de postes Langues Vivantes-Lettres : 20

SESG option A : gestion de l’entreprise : 15

STAE option agroéquipements : 9

STA option Productions végétales : 6

Section enseignement maritime :

  • section navigation et technique du navire : 3
  • section mécanique navale : 5
Langues Vivantes-Lettres : 5



SESG option A : gestion de l’entreprise : 10

STAE option agroéquipements : 15

Total : 58 30

Les Commentaires du SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire

  • L’administration prend acte de l’échec du "3ème concours" au bénéfice, nous l’espérons des concours internes pour favoriser la déprécarisation !
  • Force est de constater à nouveau le faible nombre d’ouvertures d’options... contraignant encore une fois des collègues à demeurer dans un statut précaire !
  • Depuis plusieurs années, entre 1/4 et 1/3 des postes ne sont pas pourvus. Quel accompagnement des candidat.es, l’administration compte-t-elle mettre en place ? La réforme du concours pour la prochaine session risque de ne pas être à la hauteur des enjeux !