Accueil > Nos Actions > Les Communiqués > Covid 19 - mesures sanitaires : pas de consignes nationales avant vendredi… (...)

Covid 19 - mesures sanitaires : pas de consignes nationales avant vendredi… et pour cause !

jeudi 14 mai 2020

Enregistrer au format PDF

Pas de publication du plan de reprise national ce jeudi

Les instances nationales CHSCTM (lundi), CTEA CTEA Comité Technique de l’Enseignement Agricole (mardi) et CTM CTM Comité technique ministériel (mercredi) n’ont pas été en mesure d’être consultées sur des documents finalisés et de nombreux points sont renvoyés "à l’arbitrage"... Il n’y aura donc pas de publication ce jeudi du plan de reprise comprenant les mesures de protection préconisées dans le cadre d’une reprise progressive (le télétravail restant prioritaire) en présentiel dans le contexte de la pandémie de Covid 19. Le Secrétariat Général du MAA a décidé de reconvoquer un CTM CTM Comité Technique Ministériel vendredi matin pour que celui-ci soit en mesure de se prononcer.

Des CoHS CoHS Commission d’Hygiène et de Sécurité qui devront de fait se réunir la semaine prochaine

Par suite, la CoHS qui doit décliner localement les mesures du plan national du MAA, avant toute reprise (personnels-apprenant.es), pour qu’elle puisse se réunir valablement se doit, afin de porter avis sur le Plan de Reprise d’Activité de l’EPLEFPA EPLEFPA Établissement Public Local d’Enseignement et de Formation Professionnelle Agricole d’être repoussée à la semaine prochaine. Précision : si une CoHS a déjà été réunie en amont de la parution du protocole national du MAA, elle devra nécessairement l’être à nouveau afin de s’assurer de la conformité en tous point des mesures sanitaires prescrites et donc à appliquer, sauf à voir la responsabilité des directions et des agents chargées de veiller à leurs mises en œuvre engagées.

Pour l’Enseignement, des décisions cruciales encore à l’arbitrage du Ministre

Des arbitrages devaient initialement arriver ce mercredi matin avant la tenue du CTM CTM Comité Technique Ministériel de l’après-midi, il n’en fut rien. De « menus détails »… qui si, il en était besoin, doivent convaincre toute personne responsable de ne pas s’avancer sur des mesures sanitaires de fait non stabilisées (sur la base de textes toujours à l’état de projet). Ainsi, dans l’enseignement agricole, nous ne savons toujours pas à cette heure :

  • le nombre d’élèves, étudiant.es, apprenti.es, stagiaires que nous sommes en droit de pouvoir accueillir par groupe (le SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire demande que dans la continuité des mesures sanitaires prises par le gouvernement pour l’accueil des enfants de soignant.es en s’en tienne à 10 maximum par groupe), ou le nombre de personnes en même temps dans un établissement (à ce stade le texte se borne à dire qu’il faudra « probablement le définir »)…
  • si nos élèves, étudiant.es, apprenti.es partiront ou pas, ou un peu et sur décision de qui, en stage avant la fin de l’année scolaire… rien de moins !

Seule confirmation dans cet épais brouillard… le droit à recevoir du Ministère 2 masques par jour pour tous les agents de la communauté de travail (les agents régionaux des lycées étant eux pourvus en masque par leur employeur territorial). Confirmation d’une décision pourtant annoncée il y a 15 jours en CTM et remise en question ce mardi en CTEA CTEA Comité Technique de l’Enseignement Agricole pour les Agents sur Budget – oui… ceux là même qui en CFPPA CFPPA Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole
(formation continue pour adultes)
, voire demain en CFA CFA Centre de Formation d’Apprentis , sont enjoints par certaines directions (qui contreviennent sciemment aux ordres de l’administration centrale) de reprendre en présentiel depuis lundi !

Devant notre indignation et notre insistance, le Secrétaire Général n’a pas attendu sur cette question majeure le « retour du cabinet du Ministre » et a confirmé ce mercredi que le volume de masques a bien été quantifié pour l’ensemble des agents, ceux sur budget compris ! Il ne nous reste donc plus qu’à découvrir à l’ouverture des cartons (qui ont été acheminés ou sont en passe de l’être, via les préfectures, dans nos EPLEFPA), le type de masque envoyé… « chirurgical », « grand public » jetable ou en tissu lavable… sachant que le degré de protection n’est pas le même et que le protocole sanitaire une fois le masque souillé (dès que l’on sera amené à le retirer – a minima après l’avoir porté 4 heures) n’est pas le même en fonction de la nature du masque en question.

Sans commentaire !

Paris, le 14 mai 2020

Le secrétariat général du SNETAP-FSU.