Accueil du site > Dans les régions > Hauts-de-France > Hauts-de-France. Déclaration intersyndicale du CTREA du (...)

Enregistrer au format PDF

Hauts-de-France. Déclaration intersyndicale du CTREA du 22 novembre

jeudi 28 novembre 2019

< Retour à la carte des régions | Vers les articles de la région Hauts-de-France >

Ce CTREA CTREA Comité Technique Régional de l’Enseignement Agricole

Son rôle
ordinaire qui se réunit suite au boycott de l’intersyndicale le 12 novembre dernier marque un nouveau pas en avant de la politique de mise devant le fait accompli de notre Ministère.

Nous avions déjà appris la création d’un CFA CFA Centre de Formation d’Apprentis régional par cette méthode, tout comme la volonté de fusion, par la DRAAF DRAAF Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt des EPL EPL Établissement Public Local de Airion Beauvais et de Ribécourt. Les « grandes personnes » se réunissent et les acteurs du terrain (personnels, apprenants, partenaires) sont informés pour obtempérer.

L’intersyndicale des Hauts de France a boycotté le précédent CTREA car elle ne peut, par sa participation, sous entendre qu’elle participe à se démembrement de l’enseignement agricole public.

Qu’allons nous voir dans ce CTREA CTREA Comité Technique Régional de l’Enseignement Agricole

Son rôle
 :

  • La déréglementation active des seuils ;
  • Les DGH DGH Dotation globale horaire insuffisantes entraînant des luttes entre collègues ;
  • La marche forcée vers la mixité des publics au mépris des apprenants, des enseignants et des formateurs qui devront trouver des solutions à des problèmes crée par le Ministère ;
  • Le déploiement des MFR dans tous les Hauts de France grâce au travail de « réforme » de l’état sur l’apprentissage ;
  • Des ouvertures de classes sans moyens comme si les enseignants n’avaient pas besoins d’être payé ;
  • Une politique qui demande aux personnels de s’activer pour résoudre des problèmes que vous avez créés en tant que représentants de l’État.

Les représentants des personnels sont actifs, y compris pendant les vacances scolaires, pour porter les situations potentiellement dangereuses dans les établissements, créées par la politique de gestion des établissements agricoles et qui se répercutent sur les personnels et les apprenants.
Nous avons l’impression que, pour vous, nous ne sommes là que pour désamorcer des situations.
Qu’en est il du rôle de contrôle de la DRAAF ?

Enfin, vos paroles sur la nécessaire responsabilité des agents lors du blocage des examens en juin, résonne bizarrement avec cette rentrée où les agents n’ont parfois pas de contrats, ne sont pas payés ou les fiches de services ne sont pas signées…

L’intersyndicale des Hauts de France mettra tout en oeuvre pour s’opposer à votre travail de réglementation. Il y a une autre alternative qui est de donner les moyens de son fonctionnement à l’enseignement agricole public.

Télécharger la déclaration.

Documents à télécharger concernant le CTREA CTREA Comité Technique Régional de l’Enseignement Agricole

Son rôle
du 12 novembre 2019 :