Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Logo FSU

Accueil > Nos Actions > Les Communiqués > Les personnels de direction du SNETAP-FSU refusent la disparition des (...)

Les personnels de direction du SNETAP-FSU refusent la disparition des seuils réglementaires de dédoublement !

lundi 4 février 2019

Enregistrer au format PDF

L’enseignement agricole public a connu à cette rentrée une baisse des effectifs importante. Ce phénomène a, justement, interpellé l’ensemble de la communauté éducative et ce à toutes les échelles.

Si les raisons de cette baisse sont nombreuses, variables selon les régions régions , les filières, nous, personnels de Direction, syndiqué.es au SNETAP, ne considérons pas que le rehaussement des seuils de dédoublement voire leur suppression soit de nature à résoudre ce problème : c’est une fausse « bonne solution » ! entachées d’un « bon sens » qui masque mal les contingences budgétaires qui président à cette proposition !

Si nous sommes attaché.es au dialogue interne, dans l’animation des équipes éducatives, nous ne sommes pas favorables à ce que l’échelon local deviennent le lieu d’arbitrage majeur de la répartition de la DGH DGH Dotation globale horaire en général et des dédoublements en particulier. Chaque jeune a droit aux mêmes conditions de sécurité et d’enseignement sur le territoire national !

Dans le cadre des prérogatives qui sont les nôtres,nous tenons à rappeler que les seuils de dédoublement sont des seuils liés à la sécurité (TP, TD en sciences, sur les ateliers technologiques…), liés aux pratiques pédagogiques de qualité mises en œuvre au sein de nos établissements publics, ou encore à des contingences matérielles (taille des salles, nombre de paillasses, de postes informatiques ou de soudure...). Ils doivent donc demeurer nationaux et ne sauraient en aucun cas constituer des variables d’ajustement en matière de gestion budgétaire !

Renvoyer aux EPL EPL Établissement Public Local , aux personnels de Direction, l’arbitrage des dédoublements n’est pas source d’autonomie des établissements mais plutôt une source de tensions à l’intérieur des équipes pédagogiques, entre les chaires.

Enfin, en ces périodes compliquées d’avalanche de réformes, rajouter une source de tension au sein des équipes enseignantes n’est assurément pas de nature à apaiser les relations dans les EPL.

Pour toutes ces raisons, nous, représentant.es à la CCP CCP Commission Consultative Paritaire des personnels de Direction pour le SNETAP, personnels de Direction, membres du SNETAP, appelons la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche à revenir sur sa décision de révision ou de suppression des seuils de dédoublement.

Vos élu.es catégoriel.les et représentant.es SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire à la CCP des personnels de direction