Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil du site > Dans les régions > Nouvelle-Aquitaine > Nlle Aquitaine - Le lycée Camille Godart devient lycée (...)

Enregistrer au format PDF

UNE VICTOIRE POUR L’ENSEIGNEMENT AGRICOLE PUBLIC

Nlle Aquitaine - Le lycée Camille Godart devient lycée public

lundi 22 avril 2019

< Retour à la carte des régions | Vers les articles de la région Nouvelle-Aquitaine >

En juillet 2016, le Maire de Bordeaux et le Président de la Région Nouvelle Aquitaine s’étaient adressé, par courrier, au Directeur Régional de l’Agriculture afin de lui demander l’intégration, dans l’enseignement agricole public, du lycée privé Camille Godart du Haillan. Ce lycée horticole, alors en difficulté, était propriété de la ville de Bordeaux et affilié à l’UNREP UNREP Union nationale rurale d’éducation et de promotion .

Après cette annonce, le Snetap-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire et la CGT CGT Confédération générale du travail -Agri, avec la Fep-CFDT CFDT Confédération française et démocratique du travail , en intersyndicale, ont multiplié les initiatives pour porter ce dossier et défendre l’intégration du lycée du Haillan au public : rencontre avec les personnels du lycée (qui ont réaffirmé leur volonté d’intégrer l’enseignement agricole public), avec le Conseil Régional, avec des élu.es (sénatrices, député.es, conseillère municipale), avec les différents Ministres de l’Agriculture, ...

En Nouvelle Aquitaine, le rapport de 75 établissements privés (MFR / CNEAP CNEAP Conseil national de l’enseignement agricole privé / UNREP UNREP Union nationale rurale d’éducation et de promotion ) pour seulement 22 publics et la nécessité d’augmenter la part de l’enseignement agricole public, étaient des arguments forts qui justifiaient notre position. Mais d’autres éléments ont motivé notre demande :

  • la volonté de conforter le système public régional de formation sur le secteur horticole,
  • le maintien de la gratuité pour les familles,
  • une communauté éducative ayant les mêmes valeurs laïques spécifiques et communes,
  • un outil de formation aux portes de l’EPL EPL Établissement Public Local Bordeaux Gironde à la reconnaissance régionale qui dispose d’ateliers pédagogiques et techniques,
  • une complémentarité de formations avec l’EPL Bordeaux Gironde, formations attractives sur l’agglomération bordelaise,
  • l’intégration possible dans un EPL opérationnel,
  • une majorité de personnels enseignant sous tutelle du Ministère de l’Agriculture,

Si l’intégration du Lycée horticole du Grand Blottereau, près de Nantes, dans l’enseignement agricole public avait été possible quelques années plutôt (après un combat là encore de la FSU et de la CGT), la situation du Haillan semblait très fragile du fait notamment du manque d’engagement et de volonté de trancher de la part de Stéphane LE FOLL, Ministre de l’Agriculture, à quelques semaines des élections présidentielles. La très forte pression de l’Enseignement privé confessionnel (CNEAP) pour récupérer cet établissement était un autre sujet d’inquiétude.

Finalement, après plusieurs années, et de nombreuses relances de la part du Snetap-FSU et de la CGT-Agri, le Directeur Général de l’Enseignement et de la Recherche a annoncé publiquement le 2 avril dernier l’intégration du lycée du Haillan dans l’enseignement agricole public. Le Ministre vient en effet de signer le document qui permettra de dérouler les démarches nécessaires dont la notification d’un arrêté.
Le schéma retenu est celui de l’intégration dans l’EPL Bordeaux Gironde. Les modalités pratiques sont à l’étude et seront définies dans les mois à venir pour une rentrée 2020 / 2021 avec ce nouveau lycée.

Le Snetap-FSU se félicite de ce dénouement heureux pour l’enseignement agricole public et pour les personnels.
Il entend suivre la mise en œuvre de cette fusion entre les deux établissements. Pour cela il s’adressera dans les prochains jours à la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche et la DRAAF DRAAF Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt pour demander l’instauration d’un Comité de pilotage et bien sur à participer à ce Comité, afin que l’ensemble des personnels soient informés des conditions de ce regroupement.