SNETAP-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public

Accueil > Les Dossiers > Enseignement supérieur > Audiences et Communiqués > Réforme de la classe préparatoire ATS BIO

Réforme de la classe préparatoire ATS BIO

Courrier au DGER. 9/11/2022

mercredi 9 novembre 2022

Enregistrer au format PDF

Paris le 9 novembre 2022

A Monsieur Le Directeur Général
DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche , 1 ter Avenue de Lowendal
75007 PARIS
Objet : réforme de la classe préparatoire ATS BIO

Monsieur Le Directeur Général,

Nous revenons vers vous et vos services suite au groupe de travail du 20 septembre dernier concernant la réforme de l’ATS BIO. Ce groupe s’est réuni plus de 8 mois après l’annonce par Madame BADUEL de la fin de ces classes préparatoires remplacées par un autre dispositif.

Ainsi pendant plus de 6 mois des groupes de travail se sont réunis pour avancer très largement sur un projet qui nous a été présenté lors de ce groupe de travail. Un groupe de travail qui était donc surtout informatif.
Pourtant, il demeure pour les équipes un certain nombre d’inquiétudes et d’interrogations (https://www.snetap-fsu.fr/Reforme-de-l-ATS-BIO-un-groupe-de-travail-pour-quoi-faire.html) dont la principale demeure le maintien des 12 classes dans l’avenir.
Comment croire, un seul instant, qu’avec un si petit nombre de postes proposés au concours (à l’entrée de ces classes et non plus à l’issue) l’ensemble des établissements puissent conserver leur classe ?

Pour le SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire , il faut maintenir toutes les classes dans les 12 lycées publics. Il faut un maintien du statut de classe préparatoire de ces 12 classes. Il faut une sécurisation du parcours des étudiant.es (droit au redoublement, soutien, réorientation pour celles et ceux qui le souhaiteraient…).

Mais SURTOUT une augmentation du nombre de places au concours C (200 places sont nécessaires !) en ouvrant largement ce concours à d’autres écoles au réseau Polytech par exemple.

Au final, le dispositif global ne semble pas prêt. Les étudiants futurs candidats qui pourraient constituer le vivier important nécessaire n’ont pas été suffisamment informés, sensibilisés… LE REPORT D’UN AN de la réforme nous semble indispensable

Pour toutes ces raisons, nous sollicitons la mise en place d’un échange bilatéral avec vos services sur le sujet afin de pouvoir, rapidement, dissiper les craintes légitimes des personnels concernés par cette réforme.


Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de croire, Monsieur le Directeur Général en notre dévouement le plus sincère pour l’Enseignement Agricole Public.

Pour le SNETAP-FSU
Yoann VIGNER
Secrétaire Général adjoint