Accueil > Métiers > Retraité.e > Actualités > Réforme des retraites : opération PINOCCHIO ! (3)

Réforme des retraites : opération PINOCCHIO ! (3)

mardi 31 décembre 2019

Enregistrer au format PDF

« Les enseignants seront les grands gagnants de cette réforme »
Jean-Michel Blanquer, interview du 6 décembre, RMC

Quel retournement de situation, sans doute à mettre au crédit de la mobilisation des personnels ! De grands perdants, les enseignant.es deviendraient les « grands gagnants ».

Mensonge d’État ? Ou Tartufferie ? À vous de choisir !

Découvrez la réponse en cliquant ici

Le gouvernement n’a jamais caché que la réforme impliquera, en soi, une forte baisse des retraites des enseignants. « Une application mécanique des nouvelles règles [leur] ferait perdre une part significative de leur future pension », déclarait ainsi Édouard Philippe à la fin de son discours du 11 décembre devant le Conseil économique, social et environnemental.

En effet, en souhaitant intégrer les primes dans ce dispositif à points, le gouvernement découvre horrifié que ces primes représentent à peine 8-9 % du salaire des enseignant.es et CPE CPE Conseiller Principal d’Éducation (en gros l’ISOE ISOE Indemnité de suivi et d’orientation des élèves  !) contre 23 % en moyenne pour les autres fonctionnaires.
Et hop, comme par enchantement, le sujet serait réglé avec l’injection de 10 milliards d’euro à partir de 2021 jusqu’en 2037 pour augmenter les rémunérations des personnels… « Les 10 milliards sont une approximation, cela pourrait être un peu plus ou peu moins », ajoute le gouvernement. Mais en aucun cas il ne s’agit d’un montant annuel ni pour tout le monde ! Le gouvernement obtenant même un satisfecit du Figaro, c’est dire !

Mais ces annonces outre leur caractère tardif (il a fallu attendre une très forte mobilisation des personnels depuis le début du mouvement) sont au coeur de l’esprit de ce projet de casse des pensions reposant sur une solidarité intergénérationnelle :

  • Un calcul rapide estime à 32 euro supplémentaires par mois (et non les 700 euro bruts mensuels annoncés par le Figaro !!) pour des enseignant.es mais sous la forme de prime individualisée pour des agents travaillant plus et plus mobiles avec une prime de mobilité géographique envisagée pour inciter les agents à quitter leur établissement au bout de quelques années… le professeur gyrovague !
  • Enseignant.es et CPE de l’enseignement agricole public, rassurez-vous, notre encore ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume n’a fait aucune annonce de ce genre et ne semble en réalité que peu intéressé par le sujet qui touchera près d’un tiers des agents de son ex-futur ministère !
  • Conclusion : La retraite par points : un système universel de baisse des pensions !

lire un lien vers café pédagogique

Lire la suite : Opération Pinocchio : 14% du PIB