SNETAP-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public

Accueil > Métiers > Enseignant.e > Carrière, rémunération, conditions de travail > Rentrée 2021 - Mobilité des enseignant·es et CPE : chronique d’un fiasco (...)

Rentrée 2021 - Mobilité des enseignant·es et CPE : chronique d’un fiasco annoncé !!!

Communiqué des élu·es des CAP

mercredi 27 janvier 2021

Enregistrer au format PDF

Depuis la parution de la note de service « Mobilité des personnels enseignants et d’éducation – rentrée scolaire 2021 » publiée le 15 janvier 2021 (lire ici) , les élu.es paritaires SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire des CAP CAP Commission administrative paritaire

C’est une instance de représentation et de dialogue de la fonction publique française.

Les CAP sont chargées d’examiner des situations individuelles, mais elles soumettent aussi parfois des motions à caractère collectif.
des CPE CPE Conseiller Principal d’Éducation , PLPA PLPA Professeur de Lycée Professionnel Agricole , PCEA PCEA Professeur Certifié de L’Enseignement Agricole et de la CCP CCP Commission Consultative Paritaire des ACEN ACEN Agent Contractuel des établissements d’Enseignement, à gestion Nationale ont interpellé l’administration sur différents points :

  • demande de publication d’un additif permettant de compléter ou corriger la liste des postes déjà parus. Ce travail n’a été permis que grâce à l’expertise de nos secrétaires des sections locales et des régionaux ;
  • demande de la publication de la note de service sur les congés mobilité et formation qui devait paraître le même jour que celle de la mobilité ;
  • demande de précisions sur les possibilités de titularisation sur le lieu de stage des stagiaires internes ;
  • concernant les agrégé.es, nous avons réitéré la demande que les collègues qui le souhaitent puissent rester sur leur poste ;

À deux jours de la clôture de la date limite des dossiers, nous n’avons obtenu aucune réponse de l’administration.

Nous avons demandé – comme nous le faisons depuis des mois - des précisions sur les modalités de faire valoir le droit d’évocation des agent·es*. Pour rappel, ce droit n’est valable que durant trois semaines, soit jusqu’au 19 février 2021.

Enfin, nous avons demandé de décaler la date limite de retour des dossiers dans la mesure où l’erreur de communication d’une autre organisation syndicale a accentué la confusion entourant cette campagne de mobilité.

Dans l’attente, nous vous invitons, d’ores et déjà, à transmettre une copie de votre dossier à vos élu.es paritaires et mettons à votre disposition une plateforme « Simulateur de barème » via le lien suivant : https://mobilite-carriere.snetap.fr

À ce jour, l’administration affiche toujours le même mépris à l’égard des élu·es paritaires et de l’ensemble des enseignant·es et CPE.

Toute notre organisation syndicale et son Secrétariat Général en particulier sont mobilisés pour enfin obtenir de l’administration les réponses qui nous sont dues.

*En référence à la NS de la campagne de mobilité 2021-36 p19, fin du VIII et dans les LDG, Note de service SG SG Secrétariat Général /SRH/SDCAR/2020-31 du 16/01/2020 Titre II, Ch II, p 7 "Les agents peuvent porter à la connaissance de l’administration (services RH) leurs situations individuelles spécifiques par tout moyen dans les délais de candidature ou dans un délai maximum de trois semaines après la fin de la période de candidatures."

Angélique BOURDALLE et Stéphane BARNINI (élu·es CAP PLPA)
Thierry RAYNAL et Émile BASIN (élus CAP PCEA)
Didier REVEL (élu CAP CPE)
Marie CLERTEAUX et David COINCHELIN (élu·es CCP ACEN)