Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Les publications > La chaine vidéo du Snetap > Unhappy ?

Unhappy ?

jeudi 28 février 2019

Enregistrer au format PDF

Le 27 février 2019 , le Ministère de l’Agriculture lançait une grande campagne de communication pour la promotion de l’Enseignement Agricole . Mais, derrière le vernis de la communication officielle, quelle politique de recrutement des élèves , apprenti.es et étudiant.es dans les établissements ? Le point de vue du SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire

Extrait de la dépêche n°601985 de l’AEF du 28 février 2019

"Comment attirer des élèves quand on réduit les moyens ?"

Le Snetap-FSU, également présent au salon de l’agriculture, partage le constat du gouvernement selon lequel "l’enseignement agricole mène à des parcours de réussite". Il formule toutefois des inquiétudes quant à la suppression de 50 ETP ETP Équivalent Temps Plein dans le budget 2019 (lire sur AEF info). "Comment attirer des élèves quand on réduit les moyens ?", s’interroge Frédéric Chassagnette, secrétaire général adjoint à l’issue de la prise de parole des ministres. Le syndicaliste craint aussi que le ministère n’ait des difficultés à défendre le maintien du budget de l’enseignement agricole dans le futur si les effectifs continuent de baisser.

Autre préoccupation du syndicat : l’application de la réforme du lycée général dans l’enseignement agricole. "Nous sommes confrontés aux mêmes difficultés que les lycées de petite taille", indique Frédéric Chassagnette. Il regrette en effet que les lycées agricoles ne proposent que trois spécialités dans l’enseignement général pour la rentrée prochaine (mathématiques ; physique-chimie ; biologie-écologie). En outre, le syndicat attend encore des arbitrages du ministère pour savoir si les options mathématiques complémentaires et mathématiques expertes pourront être mises en place dans les lycées agricoles.