Accueil > Les Dossiers > Santé et Sécurité au Travail > Le développement du coronavirus doit générer une situation d’urgence (...)

Le développement du coronavirus doit générer une situation d’urgence sanitaire.

Quelles conduites tenir ?

vendredi 13 mars 2020

Enregistrer au format PDF

Le 30 janvier dernier, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) déclarait une urgence de santé publique de portée internationale. Le 11 février, cette maladie provoquée par ce nouveau coronavirus, le COVID 19.

À ce stade, l’OMS reconnait qu’il s’agit bien là d’une pandémie.
C’est pourquoi, la vigilance et le respect des mesures doivent être scrupuleusement mis en oeuvre par chacun.e d’entre nous.

Cet article est amené à évoluer au gré des informations qui nous parviendraient.

  • Lire la déclaration liminairede l’intersyndicale SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire et du SNUITAM-FSU lors du Comité Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail Ministériel qui s’est tenu le mardi 4 mars : pourquoi le Ministère prend-il le risque de maintenir cette réunion dans ce contexte de propagation du virus alors que des alternatives pouvaient être choisies ?
  • À savoir que face à cette épidémie, tous les personnels et les élèves doivent avoir accès à du savon pour se laver les mains ou à une solution hydro-alcoolique. Si cela n’est pas effectif, tous les agents peuvent remplir une fiche dans le registre de sécurité afin que cette mesure soit respectée dans les plus brefs délais.
  • Pour d’autres informations précises sur les droits des personnels et le coronavirus, nous vous invitons à consulter cet article qui est mis à jour en fonction des informations gouvernementales.
    Lire l’article intitulé "Mesures coronavirus.
  • Par ailleurs, l’intersyndicale interpelle le gouvernement et demande la suspension du processus législatif de la réforme des retraites dans un contexte dans lequel les droits démocratiques ne pourraient s’exprimer en toute sérénité et sécurité. Lire le communiqué.
  • Alors que le passage au stade 3 de l’épidémie risque d’être annoncé dans quelques heures, ce dernier pourrait amener les établissements à recourir à un enseignement à distance. Le Ministère s’est-il doté des outils numériques adéquats ? Lire notre enquête sur ce sujet.